22/10/2008

Sim'ha Torah

Les fêtes viennent de se terminer.
Démarrant par Roch Hachana pour se clôturer par Sim’ha Torah (Joie de la Torah).

La plus joyeuse de toutes les fêtes (selon moi).
De la première fête jusqu’à la dernière cette année fut assez folklorique.
Mon humour légendaire et mon optimisme m’aide à « rire ». 
Pas sur lemoment, bien sure, il faut d’abord digérer.
La veille de Simha’Torah, je suis allée comme de coutume à la synagogue d’Oswiecim.
Il n’y a plus de doute possible, les gardes n’ont pas compris, malgré les explications, que le terme « Erev » signifie »veille ». Il faut comprendre que toutes les fêtes Juives débutent la veille au soir !

La Tradition est d’être joyeux, d’entrer dans la synagogue en chantant et dansant.
Pour être joyeux, il est hautement conseillé de boire de l’alcool. Aidant à oublier les tracas du monde ici bas.
Tenant à ma « bonne réputation », je déroge à la coutume de boire avant de se rendre à la synagogue. J’arrive bien en avance et je me prépare à la Joie.
Lorsque j’ai tout installé un groupe de jeune est venu. Pas de problème. Sauf que j’avais un verre d’alcool en main.
Chanter et danser seule, c’est « spécial » surtout ici ! J’y arrive après bien des efforts.
À ce moment en pleine prière, alors que le centre Juif ferme a 18h (horaire d’hiver), entre un monsieur. Un Polonais qui ayant vu de la lumière à décider qu’il entrerait !

Pour Sim ha Torah, l’arche Sainte est ouverte. Gentiment je lui ai fait comprendre d’attendre avant de faire le touriste !

Il m’n’a pas apprécié.
Je l’ai souvent écrit et dit : si j’entrais dans une église, je respecte ceux qui prient !

Tout le travail de concentration est tombé d’un coup. Être joyeux seul à Oswiecim…Demande de la concentration.

 

19:10 Écrit par cheana dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.