01/11/2008

Le fond de ma pensée

Ou ce que je pense sincèrement, sans amertume, du Maire de la ville.
Avant mon arrivée, tant de promesses ont été faites. Trop, à mon avis.

L amitié étant fondé avant tout sur les affinités, lorsqu’il n’y a aucune affinité l’amitié ne naîtra pas !

À mon arrivée dans cette ville, j’ai directement averti, préciser, des relations d’amitié ne seraient possibles qu’avec des personnes avec lesquelles j’aurai des affinités. Comme beaucoup oublient directement ce qu’ils ont entendu, ce message a été effacé de la mémoire de certains individus.

Ils ont oublié, leurs promesses. Ce qu’ils ne savent pas à mon sujet, outre mon pire défaut : courage (audace), j’ai une mémoire infaillible. C’est assez ennuyeux de tout se souvenir sans cesse.

Je me suis demandé si ce personnage était aussi sulfureux qu’on le présente.
Ce que je peux en dire aujourd’hui : il joue le rôle d’un gentil, très naïf. Il est avant tout un politicien, intéressé par... lui. Par la trace qu’il laissera dans l’Histoire.
Ce qui est dérageant et d’une autre époque, est sa façon de diriger. Il utilise la peur, cela marche. Tout le monde a peur de lui. J’avoue ne pas comprendre pourquoi ?

Je me souviens d’une phrase : la puissance vient de la peur qu’on inspire. Cette phrase je l’ai appris de la Securitate (police politique de Roumanie avant 1989).
Pour revenir au Maire d’Oswiecim, Janusz Marszalek, ce dont je suis sûre c’est qu’il n’est pas, comme certains l’ont dit, fasciste. Il est très « Polonais ». J’entends par cette expression : Pologne profonde, chrétienne, euro sceptique, ayant un sentiment de « martyrologie » exacerbé.

En janvier 2009, une exposition au Parlement Européen à Bruxelles se déroulera. Organisé par un député polonais et le maire d’Oswiecim. Du 19 au 23 janvier.
Dans quelques jours, je rentre dans ma famille à Bruxelles. Du 18 au 24 janvier, je me déclare en vacances.
Févier 2007 une conférence fut organisée au PE. Normalement c’était le Maire (Polonais chrétien) et la citoyenne juive de la Ville. En final, ce fut tout autre chose. Peu importe.
J’avais un contact avec un euro député polonais, parce qu’il était membre de la délégation mixte UE et Roumanie. Dans le cadre de l’intégration de la Roumanie à l’Union Européenne). Étant à l’époque en Roumanie cela s’explique. Les gens changent. Cet euro député est devenu membre du parti Samobrona (aujourd’hui membre d’un autre parti plus à la mode en Pologne :
Stronnictwo Piast) et ensuite du groupe : groupe union des Nations.
Dans ce groupe politique il y a des personnages peu fréquentables. Je préfère les éviter.

C’est cet euro député avec ce groupe qui organise (au niveau du PE) l’exposition.
 En regardant sur le site officiel du Parlement européen, il suffit de chercher « groupes politiques ». Les membres Groupe Union pour l'Europe des Nations l'on y trouve surtout des Italiens (Alleanza nazionale), des Polonais (Stronnictwo Piast, Pis).
Le Président du Parlement européen,
Hans-Gert PÖTTERING, à reçu le maire d’Oswiecim ainsi que le député Masiel. Nous verrons en Janvier, si le Président du Parlement européen, Allemand, démocrate va s’impliquer dans une exposition organisée par un groupe politique peu fréquentable.

20:11 Écrit par cheana dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.