17/03/2009

Retour en Pologne

Dans quelques jours je boucle mes valises. Quitter Bruxelles ne pose pas de problèmes.

Depuis tant d'années, je vis avec "une valise en carton". Durant cet hiver où l'actualité  nous a prouvé à tous les démocrates, que l'amitié, la fraternité, le respect et la tolérance sont des valeurs floues. Immigrée, je m'oublie pas avoir une dette morale. Grâce à mon adoption, j'ai obtenu la nationalité belge. J'ai évoluer dans un pays libre. Où la nourriture ne posait pas de problèmes. Pays où la liberté de penser, d'action n'était pas réprimé. Ce qui n'était pas le cas dans mon pays. Pour cela j'ai une dette morale. Je me dois de respecter ce pays, plus que tout autre citoyen.

Juive, il m'arrive souvent d'avoir le "mal du pays". Et mon pays, terre où j'ai mes racines enfouies au plus profond de son sol, c'est la Roumanie. Lorsque je boucle mes valises l'envie d'y aller, d'y retourner est plus fort que tout. Pourtant je vais me diriger vers la Pologne. 

14:55 Écrit par cheana dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.