30/03/2009

Auschwitz, Birkenau menacé ? Transmission. Négationnisme.

Doit-on obliger tout citoyen de tout connaître – donc de comprendre- sur la Shoah ?
Ne faut-il pas une réelle motivation pour s’y intéresser ?

Parmi les nombreux visiteurs de camps, quel pourcentage peut faire la différence entre un camp de concentration et un camp d’extermination ?
             Un bon exemple, puisqu’il est le camp le plus connu,  est le camp d’Auschwitz. Pourtant même dans ce cas précis, l’amalgame est fait entre Auschwitz et Birkenau.
Récemment la presse (Echo de la bourse du 24 mars 2009) titrait un article : Auschwitz cherche d’urgence des investisseurs. Pourtant il s’agit non pas d’Auschwitz, mais de Birkenau.

Le K.L. Auschwitz est le Konzentrations Lager  (KL) Auschwitz. Le camp-mère. Camp principal, camp de concentration.

Birkenau (Auschwitz Birkenau) est le camp d’extermination.

Auschwitz-Monovitz était le camp de travail.Ensuite une trentaine de petits camps annexes existaient.
             Si l’on souhaite faire passer le message souhaité, couper l’herbe sous les pieds des négationnistes, il est essentiel de différencir Auschwitz de Birkenau.
             Auschwitz fut le camp de concentration destiné en premier aux prisonniers politiques (Russes, Allemands, …), Prisonniers Polonais, homosexuels, prêtres, tout opposant au nazisme.

On doit donc parler, pour être précis, d’Auschwitz comme le camp symbolisant la Barbarie Nazie.

             Birkenau (comme Treblinka) était réservé à l’extermination des Juifs. Il y eut d’autres victimes innocentes, comme des Tziganes.

Ce camp symbolise l’extermination (génocide ou Shoah) des Juifs d’Europe par les Nazis.

En précisant nazis cela englobe tous les Nazis et fait la différence entre allemands et Nazis.
Il faut le rappeler Hitler était Autrichien. L’Autriche, pays membre de l’Union Européenne n’a toujours pas fait sa dénazification.

Confondre nazis avec Allemands est insultant pour ceux qui ont su rapidement se remettre en question et démarrer la dénazification. En tout cas, en ce qui concerne l’Allemagne de l’Ouest. L’Allemagne de l’Est faisant partie du bloc communiste n’a pas eu cette possibilité.

Birkenau menacé ?
             Lorsque le gouvernement polonais demande une aide financière pour la conservation (restauration) à long terme d’Auschwitz, il faut se poser la question suivante :

S’agit-il d’Auschwitz ou de Birkenau ?
Puisqu’une référence à la Shoah est faite, on en déduit qu’il s’agit bien de Birkenau.

             C’est évident, qu’un seul pays ne doit pas financer seul, ni gérer seul un lieu de mémoire. Il faut partie de l’Histoire de l’Europe tout entière.

Auschwitz est le camp qui a le plus de frais. La Pologne à un besoin d’argent urgent venant de l’extérieur pour continuer ce travail de conservation des camps.
             Le message lancé par le gouvernement polonais peut être interprété de différentes façons.
1) Nous voulons conserve r ce site (Birkenau).Nous souhaitons votre aide financière.

2) Nous conserverons le site d’Auschwitz,. Représentant la martyrologie polonaise (statut que nous revendiquons). Si vous ne voulez pas prendre le risque de perdre Birkenau, qu’il continue à exister tel qu’il existe encore à ce jour, vous devez nous aider à financer Auschwitz et financer la restauration de Birkenau.
             Des travaux de consolidation ont été effectués fin 2008 autour des anciens fours crématoires de Birkenau.

             Il faut avoir en mémoire que Birkenau est le plus grand cimetière. Dans son sol, il y a des restes humains (cendres et ossements). En effectuant certains travaux de conservation du site, menacé d’effondrement.

Birkenau fut installé sur des marécages, les baraquements furent construits par les prisonniers. Le camp ne devait pas avoir une durée de vie très longue.

             Le génocide était basé sur le secret, pas de témoins, pas de preuves, donc pas de génocide !
             En effectuant certains travaux de restauration, on efface les preuves irréfutables du génocide des Juifs.

             Il  n'est pas rare d’entendre certaines remarques de la part de Polonais. Un exemple,   doit nous faire réfléchir : Nous (Polonais) sommes stupide d’avoir conservé Birkenau. Au lieu de ne garder que le portail. Cela suffirait.
             Un tiers du site actuel a disparu. Donc il ne reste que 2/3 du camp d’extermination.

Tôt             Autour des camps un périmètre interdisant toute construction.

Réduire à sa plus simple expression permettrait de réduire le périmètre. Donc de récupérer des terrains constructibles.

Transmission

             Pour en revenir à la première question, tout citoyen connaît-il ces faits ?
S’intéresser à un tel sujet aussi tragique peut faire peur. Cela effraye de prendre conscience de la capacité de destruction, terrible noirceur dont certains humains peuvent être capable.
             Il serait peut-être plus efficace de réintroduire dans les programmes scolaires deux matières disparues. La première étant le Civisme. La seconde matière étant toute l’Histoire (européenne).

En étudiant l’Histoire, on comprend mieux l’évolution de la société.

             L’Histoire de la seconde guerre mondiale, de la spécificité de la Shoah (en aucun cas de l’Holocauste) expliquée amènera les futures adultes à acquérir une conscience politique responsable.
En enseignant la Shoah, on oublie, de rappeler le génocide Arménien, qui fut le prélude de la Shoah. L’idée d’un génocide juif est venu à l’esprit de Hitler en se référant au génocide Arméniens.

Souvent on oublie de mentionner les actes d’Héroïsmes, Il y eut des Allemands, des Musulmans sauvant d’autres humains au péril de leur propre vie.
P.S. un site indispensable à visiter : http://www.projetaladin.org/fr/ ou tard il
  ne restera plus que le portait, c’est le danger réel.

 

02:23 Écrit par cheana dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.